Sho-bud History

Des années 50 à la fin des années 80, la société Sho-Bud aura écris une page essentielle de la Pedal steel guitare. Sous l'impulsion d'un de ses fondateur "Shot Jackson", c'est une part importante des progrès techniques et des avancées qui auront été mis en œuvre grâce à l'énergie fantastique des dirigeants de Sho-Bud. Harold "Shot" Jacksonne un 4 septembre 1920 à Wilmington en Caroline du sud. Après un premier déménagement en Pennsylvanie (région d'origine de sa mère), lafamille de Shot s'établie en Pennsylvanie (cette fois çi, la région d'origine de son père). A l'age de 11 ans le père de Shot se tue en tombant d'un toit, ce sera le retour en Géorgie pour toute la famille. Le surnom du petit "Shot" était à l'origine "Buckshot". Sa petite sœur ne pouvant le prononcer ce sera le nickname "Shot" qui sera adopté.

Des débuts prometteurs comme joueur de Dobro (Shot pratique avec son voisin et ami qui possède des résonateurs) puis il intègre l'orchestre des Bailes Brothers qui à l'époque jouissaient d'un petit sucées avec le morceau "Dust on the bible". Ce sera les premiers faits d'arme et les premières tournées. 1947,Shot s'installe à Nashville et travaille avec le Johnny & Jack Show comme joueur de Dobro et chanteur. Il assure aussi les harmonies vocales avec Dona Darlen, mais c'est au Dobro qu'il s’exécute le mieux, enregistrant "Down South in New Orleans" avec Johnny & Jack sur un dobro 7 cordes, déjà équipé d'un système de pédale à l'époque. Les collaborations s'enchainent, Kitty Wells, Roy Acuff, Smokey Mountain Boys, Georges jones, Melba Montgomery, Shot réalise un de ses rêve d'enfance. il navigue désormais dans l'establishment Nashvillien. Avec ces groupes populaires, Shot Jackson à du coup l'occasion de jouer plusieurs fois au Grand Ole Opry à Nashville, et c'est là qu'il rencontre un dénommé Budy Emmons. Depuis pas mal de temps Budy Emmons expérimentait des système permettant à des mécanismes adaptés aux  consoles de pourvoir agir sur les cordes. Tout naturellement Shot et Budy sont deviennent amis, le garage de Shot Jackson servant de lieu d’expérimentation de réparation et de conception. Puis le garage deviens une société patenté, désormais un lieu représentant une deuxième maison pour tout joueur de Steel de Nashville digne de ce nom. Vers 1958 - 1959, la société déménage à Nesbitt Lane Madison dans le Tennessee. C'est à partir de ce moment là que Sho-Bud parle de modèles madison pour ses guitares., ce qui rappellera à notre souvenir la fabuleuse guitare Madison 63 que la firme Jackson à eu le bon gout de sortir en ré-issue à la fin des années 2000.

Désormais c'est un atelier de réparation, de lutherie et accessoirement de fabrication de multiples instruments (mandolines, folk...). Les ateliers de chez Sho-Bud auront même les Louvin Brothers comme employés à cette époque (CF la shotgun, une guitare en forme de pistolet conçus par Ira Louvin ainsi que plusieurs Mandoline électriques. 1963 est un tournant dans l'histoire de Sho-Bud. Budy Emmons quitte la compagnie pour lancer sa compagnie avec Ron Lashley. Va alors naitre l'autre grande marque prestigieuse qui aura jalonné l'histoire de la Pedal Steel Guitar: Emmons. En parallelle, Shot ouvre une boutique à Nashville. Un lieu légendaire, collé au Grand Ole Opry, juste derrière le musée de Roy Accuff et le magasin de Ernest Tubb. Sho-Bud à cette époque va engager une construction rigoureuse et organisée, grâce à son association avec La baldwin Piano Company. C'est le début d'une distribution et d'une production plus régulière. Les années suivante vont alors permettre à Sho-Bud de prospérer, avec l'aide de ses deux fils Harry et David et maintenant une équipe complète ainsi que des techniciens compétents Shot Jackson va enchainer les innovations et la réussite se montre au rendez vous. A partir de ce moment, la firme Sho-Bud va devenir le premier fabriquant de Pedal Steel au monde. La réussite des Jackson est alors manifeste, la firme installant d'autres locaux à Madisson sur la route de Dickerson. Le magasin de Lower Broadway grandit d'années en années, vente réparation et production de Pedal steel mais aussi de beaucoup d'autres instruments de musique. L'usine sera déplacée en 1972 à Dickerson road pendant deux années, puis déplacée en 74 sur la 2eme av à Nashville pas très loin du magasin. L'usine résidera là jusqu'à la vente de la société par les jackson à la Baldwin. L'usine continuera alors pendant une année puis fermera. Ce sera au tour du magasin de fermer ses portes en 1983, marquant une étape dans l'aventure de la pedal steelguitar.


Field Guide to Sho-Bud Pedal Steel Guitars

The following lists briefly the different models of pedal steels that Sho-Bud produced through the years. The dates given for one particular model sometimes overlap into the dates of another model. For example, the Permanent model was continued to be built and sold for a number of years well into the Fingertip era. Every effort has been made to assure accuracy in the dates and information given. This in itself has been extremely difficult to do because nothing has never been published or written about Sho-Bud, whether it be the company or the models of pedal steels-other than the individual brochures from Sho-Bud. What I had to rely on was employees memories, and those memories are fading fast. Basically its been more than 20 years ago since this stuff happened and its reasonable to assume that people may not remember details that far back in time. As I compiled the information, I often encountered conflicts in details and facts. I attempted to resolve the conflict by the corroboration of at least three sources. If confirmation was impossible and not critical to the presentation of the material, the information was either excluded or an approximation noted. Volumes could be written about Sho-Bud, and what is presented here is by no means a finished work. I am continually adding to my notes and information about Sho-Bud. Attempts to contact long time employees and Jackson family members to interview will continue and the information presented here will be updated and added to when needed.

The Sho-Bud Models in Chronological Order:

 

armadilo banner allblack